Saint-Gobain Glass Recycling : vers une production durable du verre

Saint-Gobain Glass Recycling : vers une production durable du verre

Réseau Saint-Gobain Glass Recycling

Dans le réseau Saint-Gobain Glass Recycling, Saint-Gobain qualifie des entreprises capables de collecter et de démanteler des produits vitrés, engagées dans le recyclage en boucle fermée des vitrages en fin de vie. Ce réseau de plus d'une vingtaine de partenaires indépendants propose des solutions pratiques qui rendent possible ce recyclage en vraie économie circulaire.

En adhérant au réseau Saint-Gobain Glass Recycling, ces entreprises s’engagent à : 

  • Privilégier autant que possible le recyclage des vitrages en vraie économie circulaire avec Saint-Gobain Glass
  • Apporter les conseils et les outils indispensables pour rendre possible le recyclage en boucle fermée des matériaux y compris le vitrage ; 
  • Organiser le tri et séparer les flux de vitrages de nature différente en les diagnostiquant directement sur le chantier ou à la réception sur leur site de traitement ; 
  • Fournir une attestation de recyclage en boucle fermée, si la demande a été faite en amont.

Vous avez des produits vitrés à traiter et vous voulez un devis pour leur collecte et leur traitement ?

Vous êtes un professionnel et vous souhaitez rejoindre le réseau Glass Recycling ?

Recycler en boucle fermée pour répondre aux enjeux climatiques et de développement durable

Organiser la filière de recyclage et soutenir la production de verre plat à partir de calcin fin de vie a un intérêt pour l’ensemble des acteurs de la filière des parois vitrées. Cela permet de répondre à deux enjeux majeurs :

  • Décarboner la production du verre plat ;

  • Préserver les ressources naturelles.

 

> Le verre est un matériau 100% recyclable

Le verre est un matériau qui se prête parfaitement au recyclage. En effet, il est possible de fabriquer du verre avec 100% de contenu recyclé sans qu’il y ait de modification des caractéristiques du verre ainsi produit. A partir de ce substrat, il est ensuite possible de fabriquer à nouveau les mêmes gammes de produits avec :

  • Une qualité optique comparable ;
  • Des performances mécaniques identiques ;
  • Une durabilité équivalente.

En matière de recyclage des vitrages, les chiffres montrent que tout ou presque reste à faire. En effet, une étude de préfiguration de la REP Produits et Matériaux de Construction du secteur du Bâtiment publiée par l’ADEME en mars 2021 avançait les chiffres suivants : « En 2019, sur 200 000 tonnes de déchets issus de vitrages en fin de vie, seules 6 000 tonnes, soit 3%, ont été recyclées, essentiellement en bouteille. Les 194 000 tonnes restantes ont été enfouies ou utilisées pour du remblai ». Principale cause de ce faible ratio : la qualité des collectes non adaptée qui empêchait un recyclage en boucle fermée avec un retour du calcin fin de vie vers les producteurs de verre plat.

> Produire un verre bas carbone

L’une des réponses de Saint-Gobain Glass aux enjeux climatiques est la décarbonation de la fabrication du verre plat nécessaire à la construction des bâtiments. Avec le recyclage en boucle fermée, notre ambition est de diminuer les émissions de carbone embarqué : c’est-à-dire l’empreinte carbone générée pendant l’ensemble du cycle de vie des vitrages.

L’utilisation de calcin issu des vitrages en fin de vie permet de réduire significativement l’empreinte carbone du verre fabriqué. 

L’ajout de 1 tonne de calcin dans les fours float évite les émissions de CO2 dans l’atmosphère :

-300 kg pour les émissions directes, incluses dans les scopes 1 et 2, soit une diminution de 60 % par rapport à la production réalisée à partir de matières premières initiales.

-700 kg pour les émissions directes et indirectes, comptabilisées dans les scopes 1, 2 et 3

Ce résultat, obtenu grâce au calcin fin de vie, s’explique par :

  • un besoin en énergie moins élevé pour la fonte du calcin
  • l’absence de réaction de décarbonatation avec le calcin, cette réaction est à l’origine de l’émission d’une grande quantité de CO2 lorsqu’on utilise des matières premières initiales.

> Préserver nos ressources naturelles grâce à une gestion durable des matières premières

L’utilisation de calcin dans la production du verre permettrait de préserver les ressources naturelles : Avec 1 tonne de calcin, on évite l'extraction de 1,2 tonnes de matières premières dont 850 kg de sable

Objectif Glass Recycling : recycler les vitrages en boucle fermée

Pour le groupe Saint-Gobain, le recyclage du verre n’a rien de vraiment nouveau. Depuis longtemps déjà, le calcin issu des chutes de production ou des chutes dans les ateliers de transformation est réintroduit dans les fours float. 

Jusqu’à maintenant le gisement de calcin issu des déchets du bâtiment n’est quasiment pas exploité. Aujourd’hui, Saint-Gobain se fixe de nouveaux objectifs en développant la filière du recyclage des vitrages en fin de vie. Le groupe a ainsi l'ambition d'avoir 50% de calcin dans le verre produit d'ici 2030, en augmentant la quantité recyclée de calcin fin de vie.

Le développement du recyclage du verre en boucle fermée est une des clés qui permettra à Saint-Gobain Glass de proposer une gamme de verre bas carbone. Pour y parvenir, Saint-Gobain a qualifié des partenaires, collecteurs et démanteleurs de menuiseries, qui sont en mesure de produire du calcin de qualité à partir de vitrages en fin de vie. Ce calcin peut alors être recyclé encore et encore et transformé en verre de qualité identique.

Recycler en boucle fermée : comment ça marche ?

Le recyclage du verre se fait en plusieurs phases : 

GLASS_RECYCLAGE_IMAGE_5
Le diagnostic des menuiseries et des vitrages à recycler

Le diagnostic permet, dans un premier temps, d'exclure tous les vitrages incompatibles avec le recyclage en boucle fermée comme par exemple ceux fait à partir de verre vitrocéramique ou de verre armé. Ensuite, le tri des vitrages « recyclables » selon leur nature permet d’organiser les flux pour obtenir une qualité de calcin fin de vie 100% compatible avec la production de verre plat.

La dépose des menuiseries ou produits vitrés

Les entreprises de curage ou de dépose commencent par le démontage et le stockage des menuiseries ou des produits vitrés en fin de vie. Cette seconde étape doit être réalisée avec soin pour conserver l’intégrité des vitrages et éviter ainsi toute pollution du futur calcin avec, par exemple, des objets métalliques comme des canettes ou des éléments de fermetures qui rendrait impossible le recyclage des vitrages en boucle fermée.

La collecte et le traitement

Les artisans ou industriels peuvent se rendre directement sur les sites de collecte des partenaires Glass Recycling pour y déposer les châssis vitrés ou les vitrages à traiter. Dans le cas d’un chantier, les partenaires du réseau peuvent aussi organiser le transport jusqu’à leur site de traitement. Après réception, les produits vitrés sont démantelés. Cela consiste à séparer les différents composants, en vue de leur recyclage.

hero5_glass_recyclage
Le réenfournement dans les usines float Saint-Gobain

Le calcin fin de vie, issu des vitrages collectés et traités, est ensuite réceptionnés dans les usines float et à nouveau soigneusement contrôlé. Si sa qualité le permet, il est réintroduit dans les fours.

La nouvelle production de verre ainsi obtenue peut ensuite être à nouveau transformé en vitrage isolant, encore plus performant pour un nouveau bâtiment.

GLASS_RECYCLAGE_IMAGE_5
hero5_glass_recyclage