NOBLE

Verre de restauration étiré
Read more
Read less
Esthétique Design

Description

Le procédé du verre étiré, premier procédé de verre transparent en continu, s'est développé à la fin du XIXè siècle avec la mise en place d’un four à la Verrerie de Saint-Just en 1960. L’apparition de plus grandes dimensions de vitrages avec ce procédé a modifié l’aspect des menuiseries de l’époque. Ce verre, dont l’esthétique est caractéristique des verres anciens, a largement été utilisé avec le verre soufflé pendant tout le XXe siècle pour la restauration de notre patrimoine ancien.

Applications

Il s’inscrit parfaitement dans la logique de restauration de monuments qui respectent un procédé historique de fabrication du verre.

Avantages

  • Préservation et restitution des verres d’origines des menuiseries.
  • Transmission parfaite de la lumière grâce à sa transparence et sa pureté optimale.
  • Dimensions permettant la réalisation de grandes baies et l’intégration d’intercalaires fictifs.

Caractéristiques techniques

Variantes esthétiques

Le verre étiré est l’excellence de la transparence des verres architecturaux. Le noble 3 mm possède de vibrations légères et continues, donnant de l’éclat aux grandes façades vitrées. Le Noble 4,5 mm permet d’intensifier les effets de miroitement et de mouvement du verre.

 

Mise en oeuvre

  • La mise en œuvre du verre NOBLE doit être conforme à la norme NF DTU 39 et aux prescriptions particulières de pose communiquées sur demande par la Verrerie de Saint-Just.
  • L’utilisation de mastics à l’huile de lin est notamment proscrite pour le feuilleté et le double vitrage.

 

Références

  • Hôtels et lieux publics : Abbaye de Penthemont, Ministère de l’Intérieur, Opéra Garnier, Hôtel du Châtelet, Gare de l’Est.
  • Maisons anciennes, hôtels particuliers et châteaux privés.

 

Verre NOBLE

Documentation

Brochure Menuiseries Historiques - Verrerie de Saint-Just