Guide de choix fenêtres et baies vitrées

HERO_GUIDECHOIX_FENETRES

GUIDE DE CHOIX

FENETRES ET BAIES VITREES

Comment choisir son vitrage ?

Le verre : à la fois transparent et protecteur !

Le verre est utilisé depuis très longtemps pour créer des parois transparentes qui apportent la lumière naturelle et la chaleur du rayonnement solaire tout en protégeant des courants d’air et en conservant au mieux la température intérieure des bâtiments.

Depuis les simples vitrages clairs qui équipent encore certains logements, les doubles vitrages (à présent à Isolation Thermique Renforcée - ITR) voire les triples vitrages ont fortement amélioré les performances du verre clair pour apporter bien d’autres avantages en termes d’isolations thermique et phonique, de protection des personnes et des biens, ou même de facilité d’entretien.

Comment choisir son vitrage ?

  • Comprendre les différents critères de choix d’un vitrage,
  • Sélectionner la solution la mieux adaptée à ses besoins et/ou ses envies pour chacun des critères.

Les principaux critères de choix des vitrages pour les fenêtres et baies vitrées des logements :

  • Le confort thermique
  • Le confort acoustique
  • La sécurité des personnes et des biens
  • La facilité d’entretien

L'isolation thermique

Jusqu’à une époque récente, lors du renforcement des différentes réglementations thermiques, l’efficacité énergétique des vitrages était exclusivement associée à leur coefficient de déperdition thermique également appelé « valeur Ug». Cette valeur exprime le flux thermique par mètre carré de vitrage causé par une différence de température existant entre l’environnement extérieur et l’intérieur. Plus cette valeur est basse, plus les déperditions sont réduites et meilleure est l’isolation.

Le simple vitrage avec une valeur Ug proche de 6 W/m2.K a rapidement été écarté au profit des doubles vitrages d’ancienne génération dont la valeur Ug était d’environ 3 W/m2.K. Est apparue ensuite une évolution majeure : la couche faiblement émissive. Le dépôt d’un revêtement quasiment invisible en métaux nobles à la surface d’un verre réduit considérablement son rayonnement thermique et contribue à améliorer fortement sa performance d’isolation

Le simple vitrage avec une valeur Ug proche de 6 W/m2.K a rapidement été écarté au profit des doubles vitrages d’ancienne génération dont la valeur Ug était d’environ 3 W/m2.K. Est apparue ensuite une évolution majeure : la couche faiblement émissive. Le dépôt d’un revêtement quasiment invisible en métaux nobles à la surface d’un verre réduit considérablement son rayonnement thermique et contribue à améliorer fortement sa performance d’isolation.

 

La gestion des apports solaires

Actuellement pour évaluer l’efficacité énergétique d’une paroi vitrée on compare deux flux thermiques

  • Le flux sortant du bâtiment : ce sont les déperditions thermiques au travers de l’enveloppe
  • Le flux entrant : les apports solaires traversant ses vitrages. On parle alors de « balance énergétique »

Les apports solaires d’un vitrage sont caractérisés par son facteur solaire, également appelé « facteur g ». Il se définit comme la transmission totale d’énergie solaire (transmission directe + chaleur réémise par le vitrage réchauffé par le rayonnement solaire absorbé). Plus cette valeur est élevée et plus le vitrage capte l’énergie solaire qui chauffe naturellement (et gratuitement !) l’intérieur des bâtiments. Le vitrage contribue ainsi aux économies de chauffage obtenues grâce aux apports naturels et gratuits du soleil et en contrepartie le confort d’été peut s’avérer moins performant.

> Les apports solaires élevés

Un des composants de l’efficacité.

La meilleure efficacité énergétique d’un vitrage résulte d’un optimum entre la valeur d’isolation Ug et le facteur solaire « g » pour le chauffage. Ainsi, le vitrage le plus efficace n’est pas forcément celui qui a la valeur Ug la plus basse, car une valeur moyenne peut être contrebalancée par un facteur solaire très élevé.

Par exemple, un double vitrage ECLAZ® LUMI avec une valeur Ug de 1,1 et un facteur solaire élevé (valeur 0,71) peut être globalement plus efficace qu’un triple vitrage PLANITHERM® XN avec un Ug de 0,6, mais un facteur solaire plus faible (g = 0,56). Ces éléments sont pris en compte dans le calcul des besoins bioclimatiques d’un bâtiment « BBIO » qui est un des critères d’évaluation de la conformité d’un bâtiment par rapport à la RT 2012.

 

La protection solaire pour éviter les surchauffes

Les grands vitrages de baies vitrées, façades et toitures de vérandas sont propices aux apports en lumière naturelle et procurent un confort visuel appréciable. Mais l’énergie solaire qui les traverse peut également provoquer des montées en température excessives et inconfortables. Le vitrage de contrôle solaire permet de limiter les surchauffes (sans recours à l’utilisation de volets ou autres protections solaires), tout en préservant les apports en lumière du jour et les vues sur l’environnement extérieur.

 

Le choix entre 2 niveaux de confort thermique

Les vitrages actuels à isolation thermique renforcée (ITR) constituent désormais la norme pour toutes les fenêtres habituellement commercialisées en France. Alors que l’isolation thermique des vitrages est définie par leur valeur Ug et leur facteur solaire par la valeur « g », pour les fenêtres on considère les caractéristiques « Uw » pour l’isolation thermique et « Sw » pour le facteur solaire. La performance thermique des fenêtres est très dépendante de celle des vitrages, car ils représentent le plus souvent plus des trois quarts de la surface d’une fenêtre.

 

Isolation thermique renforcée 'classique'

Performances standard

Le niveau de performances standard permet d’accéder (sous condition de ressources) aux différentes aides financières accordées pour le remplacement de fenêtres (crédit d’impôt, TVA à taux réduite, certificats d’économie d’énergie-CEE)... Au début de l’année 2020, les informations relatives au remplacement d’une fenêtre ou d’une porte-fenêtre mentionnaient :

  • Fenêtres classiques, en façade : Uw ≤ 1,3 W/m2 .K (cœfficient de ansmission thermique exprimé en watt par mètre carré-kelvin) et facteur de transmission solaire Sw ≥ 0,3, - ou Uw ≤ 1,7 W/m2 .K et Sw ≥ 0,36
  • Fenêtres de toit : Uw ≤ 1,5 W/m2.K, et Sw (autrement dit facteur g) ≤ 0,36. Ces niveaux d’isolation thermique exprimés par la valeur Uw sont facilement atteignables dans un double vitrage avec un verre d’isolation thermique renforcée tel que ECLAZ® ZEN. Celui-ci est alors composé d’un verre intérieur ECLAZ® ZEN de 4 mm, d’un intercalaire de 16 mm rempli d’un gaz inerte et de 2 verres feuilletés type PLANICLEAR®. Généralement on nomme cette composition : 4 - 16 – 44.2. En complément, une attention particulière doit être apportée au respect du facteur solaire « Sw » (ou facteur g) qui doit, selon les cas, être supérieur ou inférieur à une valeur limite : minimale pour profiter d’apports solaires gratuits, maximale pour limiter les risques de surchauffe. Par exemple, les doubles vitrages avec ECLAZ® LUMI profitent d’un facteur solaire très élevé (0,71) qui favorise les apports solaires dans les bâtiments. C’est donc le produit de référence de l’isolation thermique lorsqu’un maximum de chaleur gratuite est recherchée.

 

Isolation thermique renforcée 'améliorée'

Il existe plusieurs possibilités pour maximiser l’isolation thermique des vitrages isolants :

  • Choisir un verre à Isolation Thermique Renforcée, avec ou sans contrôle solaire, plus performant que le standard ;
  • Choisir un intercalaire à rupture de pont thermique de type SWISSPACER® (intercalaire placé entre les deux verres) ;
  • Opter pour un triple vitrage.

> Choisir un verre plus performant

  • Un verre plus isolant dans le double vitrage : ECLAZ® ZEN. Le double vitrage ECLAZ® ZEN, tout comme l'ECLAZ® SUN affiche une valeur Ug de 1,0 W/m2 .K qui permet d’améliorer la performance thermique globale des fenêtres (valeur Uw).
  • Un verre très isolant avec la protection solaire en plus : ECLAZ® SUN. Ce type de vitrage avec un facteur solaire « g » abaissé à 0,38 est adapté aux fenêtres exposées au soleil, notamment dans des régions chaudes et pour les grandes baies vitrées. Il constitue la solution très performante pour limiter les températures intérieures inconfortables en périodes estivales.
  • Un verre très isolant avec une protection solaire renforcée : les gammes COOL-LITE® SKN et COOL-LITE® XTREME. En fonction du produit choisi, les verres de ces gammes augmentent la protection contre le rayonnement solaire avec des facteurs solaires très abaissés, jusqu’à 0,22, tout en conservant une transmission lumineuse satisfaisante. Ils constituent la solution la plus performante pour les façades totalement vitrées et peuvent aussi être utiles pour des fenêtres soumises à un flux solaire intense (voir produits dans le guide façades).

Vitrages à Ug 1,0 W/m2.K sans ou avec protection solaire :

 

  Composition

Transmission lumineuse

TL

Facteur Solaire

g

Réflexion lumineuse

RL

Valeur Ug

(W/m2.K)

ECLAZ® ZEN 4 - 16 - 4 80 % 0,53 15 % 1,0
ECLAZ® SUN 4 - 16 - 4 72 % 0,38 14 % 1,0

 

> Choisir un intercalaire avec rupteur de pont thermique « SWISSPACER® » .

 

L’intercalaire d’un double vitrage est un cadre qui maintient les deux verres à la distance souhaitée. Traditionnellement réalisés en aluminium, faciles à travailler, mais très mauvais isolants thermiques, les intercalaires de vitrages ordinaires constituent une source significative de déperdition thermique. Remplacer l’aluminium par un isolant thermique (à base de matériaux composites) permet de réduire considérablement la conduction thermique en périphérie du vitrage et, par conséquent, d’améliorer le coefficient de déperdition thermique « Uw » des fenêtres. Les intercalaires à faible conduction thermique « SWISSPACER® », dénommés « Warm Edge » (ou bords chauds) sont parmi les plus performants du marché. Deux niveaux sont proposés : SWISSPACER® ADVANCE et SWISSPACER® ULTIMATE (voir exemple ci-dessous).

Les intercalaires SWISSPACER® contribuent à l’augmentation du confort dans l’habitat :

  • confort thermique globalement amélioré avec des économies de chauffage et de climatisation pouvant atteindre 5 % et plus ;
  • confort sanitaire : réduction de la condensation qui représente un terrain propice aux moisissures et aux bactéries pouvant déclencher des pathologies respiratoires et cutanées diverses par rapport à des vitrages isolants d’ancienne génération ;
  • confort visuel esthétique : matériau dont la finition m te ne réfléchit pas la lumière sur le verre et n’interrompt pas les lignes de structure du vitrage. À titre d’exemple, voici les performances d’une fenêtre standard à 2 vantaux de 1,23 m x 1,48 m. Hypothèse : la température extérieure est de - 10°C et la température intérieure de + 20°C. La menuiserie est en PVC ou en aluminium avec un même type de vitrage Ug = 1,1 W/m2 .K :

 

Type de menuiserie Caractéristiques et performances Intercalaire Aluminium Intercalaire SWISSPACER® ADVANCE Intercalaire SWISSPACER® ULTIMATE
PVC Coefficient P 1 0,076 0,039 0,032
Valeur Uw (W/m2.K) (2) 1,42 1,28 1,26
Température mini de l’intercalaire (°C) (3) 5,3 9,7 10,4
Aluminium Cœfficient Ps (1) 0,094 0,042 0,032
Valeur Uw (W/m2.K) (2) 1,57 1,38 1,34
Température min. de l’intercalaire (°C) (3) 2,2 7,9 8,8

 

Interprétation de ces données pour la menuiserie en PVC :

 

  1. Avec SWISSPACER®, la déperdition thermique en bord de vitrage diminue d’environ 50 %.
  2. L’amélioration du coefficient Uw se situe entre 10 % et 11 %.
  3. La température de surface interne sur le bord du vitrage, réduit les risques de condensation à partir de 9,2° C (pour une humidité relative de 50 %).

Interprétation de ces données pour la menuiserie en aluminium :

  1. Avec SWISSPACER®, la déperdition thermique en bord de vitrage diminue d’environ 60 %.
  2. L’amélioration du coefficient Uw se situe entre 11 % et 16 %

> Choisir l’option d’un triple vitrage

Le triple vitrage est composé de trois verres espacés les uns des autres par une cavité étanche remplie d’un gaz inerte. Pour qu’un triple vitrage soit efficace, deux des verres doivent comporter une couche faiblement émissive. Mais attention, cette option ne cumule pas tous les avantages ! En prenant l’exemple du verre ECLAZ® LUMI assemblé en double et en triple vitrage, il est constaté que le triple vitrage isole bien mieux que le double (Ug = 0,6 au lieu de 1,1), mais que ses apports solaires sont également significativement plus bas (facteur solaire de 0,60 au lieu de 0,71).

Les déperditions thermiques sont donc limitées, mais au prix d’une réduction des apports solaires gratuits. Dans l’attente des calculs précis réalisés par un bureau d’études thermiques pour chaque projet dans sa région, le gain dans la balance énergétique n’est donc pas si évident a priori entre un triple et un double vitrage performant. Un triple vitrage constitue un ensemble plus lourd et plus cher qu’un double vitrage. De même, son poids carbone incorporé est forcément plus élevé.

 

  Composition Transmission lumineuse Facteur Solaire Réflexion lumineuse Valeur Ug (W/m2.K) Position couche
ECLAZ® LUMI Double vitrage 4 - 16 - 4 83 % 0,71 12 % 1,1 Face 3
ECLAZ® LUMI Triple vitrage 4 - 16 - 4 - 16 - 4 77 % 0,60 14 % 0,6 Faces 2 et 5

 

Vitrage chauffant par rayonnement EGLAS

 

Sous l’effet d’un courant électrique, le verre EGLAS s’échauffe et émet de la chaleur sous forme de rayonnement thermique également appelé « chauffage radiant ». Par rapport à un chauffage convectif traditionnel, le chauffage radiant apporte de nombreux avantages :

  • la chaleur rayonnée se propage dans l’air ambiant et réchauffe les personnes qui se trouvent sur son axe de propagation et à proximité du vitrage ; • la chaleur est ressentie même si l’atmosphère environnante est à une température plus basse ;
  • une personne située en face d’un vitrage chauffant et qui capte donc la chaleur rayonnée profite d’une sensation de confort accrue ;
  • le rayonnement thermique peut être piloté à partir d’un simple thermostat ou d’un système de régulation électronique qui permet d’optimiser la puissance de chauffe ;
  • ce vitrage élimine totalement l’effet « paroi froide » et permet de rester à proximité immédiate des parois sans ressentir de froid rayonné.
  • en définitive, le flux thermique est inversé puisque la chaleur « sort » du vitrage au lieu de le traverser de l’intérieur vers l’extérieur !

Le confort acoustique : réduire le bruit, un besoin vital !

Le bruit est un haut facteur de stress, spécialement lorsqu’il est subi dans l’intimité d’un domicile. Il est possible de préserver le calme dans un espace intérieur avec des vitrages performants, adaptés au contexte sonore dans lequel se situe l’habitation. Une grande partie de l’habitat français est plus ou moins exposée au bruit. Cela va des cris et des rires des passants d’une rue commerçante ou des élèves d’une école, aux nuisances assourdissantes des avions d’un aéroport, en passant par la circulation automobile ou les travaux. Lorsqu’un double vitrage standard ne suffit pas, il existe une gamme très étendue de solutions qui répond au niveau d’isolation nécessaire par rapport aux types de nuisances extérieures. Plus l’habitat est exposé, plus il est utile et important de choisir un vitrage à fort affaiblissement acoustique. Les doubles vitrages qui intègrent des verres feuilletés acoustiques permettent de réduire considérablement la part des bruits qui entrent dans l’habitation par les fenêtres fermées. Bien que certains ne soient pas des vitrages de sécurité à proprement parler, ces vitrages offrent automatiquement un bénéfice supplémentaire puisque la technique du verre feuilleté protège aussi les personnes contre les blessures en cas de bris de glace.

Une autre solution consiste à utiliser un verre feuilleté avec un PVB acoustique « Silence » dont la composition spéciale est conçue pour amortir le bruit. À poids égal, le confort acoustique est ainsi sensiblement amélioré. Pour exemple, voici quelques compositions avec ou sans STADIP® SILENCE en double vitrage : 

 

Verre 1 Intercalaire Verre 2 RW (dB) RA (dB) RA,tr (dB)
4 16 4 30 29 27
4 16 22.1 Si 35 33 30
4 16 44.2 36 34 30
6 16 44.2 Si 42 40 35
44.2 Si 16 10 44 42 37

 

La sécurité : se protéger avec un vitrage de sécurité

Choisir un vitrage de sécurité/ retardateur d’effraction, c’est augmenter la sécurité de toute la famille tout en prévenant efficacement des intrusions. Les grandes ouvertures sont à privilégier pour leurs apports en lumière naturelle et confort visuel. Mais si elles sont source de bien-être, elles peuvent être aussi le point faible de la maison en termes de sécurité.

Les occupants de la maison ne sont pas non plus à l’abri d’un vitrage brisé accidentellement (lors de jeux d’enfants par exemple) ce qui peut avoir des conséquences dramatiques. En équipant les fenêtres d’un vitrage de sécurité feuilleté, les occupants sont mieux protégés :

  • des blessures en cas de bris de verre accidentels, des chutes au travers d’un vitrage ou des chutes d’objets dans le cas de vitrages en toiture ;
  • des tentatives d’effraction. Les doubles vitrages de sécurité associent un verre feuilleté de sécurité pour la sécurité des personnes ainsi que celle de la maison, et l’isolation thermique renforcée pour votre confort et les économies de chauffage. Ces doubles vitrages peuvent aussi être associés à d’autres conforts : contrôle solaire, isolation acoustique, facilité de nettoyage, décoration, etc.

Pour les fenêtres, la sécurité apportée par le vitrage dépend du niveau de protection recherché et des normes correspondantes. La solution technique consiste à remplacer une des parois en verre du vitrage isolant choisi précédemment par un verre feuilleté de la gamme STADIP®. Un verre feuilleté est composé au minimum de deux verres assemblés ensemble sur toute leur surface par un film adhésif en matériau de synthèse (film PVB généralement) parfaitement transparent. Ainsi, comme pour un pare-brise de voiture, en cas de choc, le verre peut se fissurer ou se briser et rester maintenu en place par le film adhésif. En augmentant les épaisseurs de verres et le nombre ou la qualité des films, les verres feuilletés peuvent atteindre des niveaux de protection très élevés.

  Protection contre les blessures en cas de heurts Protection contre les chutes dans le vide (garde-corps) Retardateur d’effraction
STADIP® PROTECT 1B1 1B1 P2A
STADIP® PROTECT SP 1B1 1B1 P5A et plus

Exemple : protection renforcée contre le vandalisme et l’effraction : STADIP® PROTECT SP 510, épaisseur nominale 10 mm, classe P5A de la norme EN 356

La facilité d’entretien

Nous le savons tous : le nettoyage des fenêtres, surtout si elles sont nombreuses, peut s’avérer vraiment fastidieux !

Plusieurs facteurs peuvent compliquer l’entretien des vitrages :

  • s’ils sont grands et/ou nombreux, la tâche sera longue et pénible ;
  • s’ils sont difficiles d'accès, tels les vitrages de toiture pour les vérandas, le nettoyage pourra même parfois être impossible.

Il existe aujourd’hui une solution qui simplifie considérablement l’entretien. Aussi, quand il faut effectuer un changement de fenêtres ou sélectionner des fenêtres pour une construction neuve, choisir un vitrage facile à nettoyer avec du verre BIOCLEAN® est une solution hautement appréciable pour un surcoût très modeste. Ces vitrages n’excluent pas un nettoyage, mais ils réduisent largement sa fréquence.

Les bénéfices sont directs et nombreux.

  • diminution considérable du temps d’entretien ;
  • amélioration de la transparence par temps de pluie ;
  • suppression de l’effet éventuel de condensation sur la surface extérieure ;
  • geste en faveur de l’environnement grâce à la diminution de la quantité de détergent et d’eau nécessaire à l’entretien puisque celui-ci est réduit.

Le prix du vitrage : les facteurs déterminants

Le coût d'un vitrage de fenêtre est influencé par plusieurs facteurs déterminants qui faire varier le prix final du verre mais qui finalement influent peu sur le prix de la fenêtre.

Le traitement appliqué au verre, comme le renforcement thermique ou le traitement anti-reflet, peut également influencer le coût. De plus, la présence de gaz, tels que l'argon ou le krypton, entre les couches de verre d'un double ou triple vitrage, peut augmenter le prix, mais offre en contrepartie une meilleure isolation et vont générer des économies sans commune mesure avec ce surcoût, rentabilisant l’investissement en quelques petits mois.

La dimension et la forme du vitrage sont aussi des éléments à prendre en compte. Un vitrage sur mesure ou de grande dimension sera bien entendu plus coûteux. De même, les vitrages dotés de caractéristiques particulières, comme le vitrage feuilleté ou le vitrage à contrôle solaire acoustique, peuvent avoir un coût supérieur.

Enfin, le choix de la menuiserie, qu'elle soit en bois, en PVC ou en aluminium, joue également un rôle dans la détermination du prix. Il est donc essentiel de bien évaluer ses besoins et de comparer les offres pour trouver le meilleur rapport qualité-prix.

 

Zoom sur la fenêtre en bois

 

De plus en plus présente en rénovation comme en neuf, la fenêtre en bois allie à la fois esthétique traditionnelle et performance moderne. Le bois, matériau noble et intemporel, confère à la fenêtre une élégance naturelle, s'adaptant aussi bien aux habitations anciennes qu'aux constructions contemporaines. Chaque essence de bois possède ses propres nuances et ses caractéristiques, permettant une personnalisation unique de chaque fenêtre.

Mais au-delà de son aspect esthétique, le bois offre également d'excellentes performances en matière d'isolation. Naturellement isolant, il constitue une barrière efficace contre le froid en hiver et la chaleur en été. Associé à un vitrage de qualité, le bois maximise les performances thermiques et phoniques de la fenêtre.

De plus, les menuiseries en bois sont réputées pour leur durabilité. Avec un entretien régulier, elles peuvent conserver leur beauté et leur efficacité pendant de nombreuses années. L’aluminium est également un matériau recyclable, ce qui en fait un choix respectueux de l'environnement.

En somme, opter pour un vitrage fenêtre en bois, c'est faire le choix d'une solution alliant charme, performance et durabilité.

 

Zoom sur la fenêtre en aluminium

 

L'aluminium est de plus en plus prisé pour les fenêtres en rénovation comme en construction, et pour de bonnes raisons. Ce matériau combine à la fois modernité et performance. Avec sa capacité à supporter des vitrages lourds et imposants, la fenêtre en aluminium est idéal pour maximiser les apports solaires. Grâce à des innovations comme le vitrage à isolation renforcée et la rupture de pont thermique, les fenêtres en aluminium offrent une barrière très efficace contre le froid tout en conservant la chaleur intérieure.

Mais ce n'est pas tout. L'aluminium est reconnu pour sa durabilité et sa résistance aux intempéries, garantissant une longévité exceptionnelle à vos fenêtres. De plus, son esthétique épurée et moderne s'adapte à tous les styles d'habitations, qu'il s'agisse de constructions neuves ou de rénovations.

Opter pour une fenêtre en aluminium, c'est choisir une solution alliant design, efficacité énergétique et durabilité. C’est aussi une solution durable, car l’aluminium est recyclable à l’infini.

 

Zoom sur la fenêtre en PVC

 

Prisée pour sa polyvalence, la fenêtre en PVC s'est imposée comme un choix de prédilection pour de nombreux propriétaires. Ce matériau moderne, représentant 60% du marché français, se distingue par sa capacité à s'intégrer harmonieusement dans divers contextes architecturaux, qu'il s'agisse de rénovations ou de constructions neuves.

L'un des atouts majeurs du PVC réside dans ses performances d'isolation. Grâce à ses chambres étanches renfermant de l'air immobile, la fenêtre en PVC garantit une très bonne isolation thermique contribuant ainsi à des économies d'énergie significatives. De plus, elle offre une isolation acoustique de qualité, pour ceux qui cherchent à se protéger des nuisances sonores extérieures.

En matière de durabilité, le PVC ne déçoit pas. Résistant aux UV, aux intempéries et aux chocs, ce matériau peut durer jusqu'à 40 ans sans montrer de signes d'usure.

Choisir une fenêtre en PVC, c'est opter pour un matériau moderne qui combine esthétique, performance et durabilité.

Mesure et installation

La réussite de l'installation d'une fenêtre repose en grande partie sur la précision des mesures prises en amont. Une mesure exacte garantit non seulement une pose parfaite, mais aussi une performance optimale en matière d'isolation thermique et phonique.

Avant toute chose, il est essentiel de mesurer la hauteur et la largeur de l'ouverture où la fenêtre sera installée. Ces mesures doivent être prises à plusieurs endroits, en haut, au milieu et en bas pour la largeur, et à gauche, au centre et à droite pour la hauteur. Cela permet de s'assurer de la régularité de l'ouverture et d'anticiper d'éventuelles irrégularités.

Il est également crucial de vérifier l'équerrage de l'ouverture, c'est-à-dire s'assurer que les angles sont bien droits. Une ouverture mal équerrée peut entraîner des problèmes d'étanchéité et de fermeture de la fenêtre. Pour cela, on utilise un niveau à bulle et une équerre. Le mieux reste encore de laisser cette étape à votre installateur.

Une fois les mesures prises, l'étape de l'installation peut commencer. Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour garantir une pose impeccable. Ce dernier s'assurera que le cadre est bien fixé, que le vitrage est correctement installé et que tous les joints d'étanchéité sont bien en place.

En somme, la prise de mesures précises et une installation méticuleuse sont les clés pour assurer la perfection d'une fenêtre, tant en termes d'esthétique que de performance.

Double, triple : la différence entre les vitrages

La fenêtre est un élément central de toute habitation, jouant un rôle crucial dans l'isolation, la luminosité et l'esthétique. L'un des composants essentiels de la fenêtre est le vitrage. Selon les besoins et les préférences, on peut opter pour une vitre double ou triple. Mais quelles sont les différences fondamentales entre ces options ?

La vitre simple est, comme son nom l'indique, composée d'une seule couche de verre. Elle était couramment utilisée dans les constructions plus anciennes. Bien qu'elle laisse entrer la lumière naturelle, sa capacité d'isolation thermique et phonique est limitée. De ce fait, elle n’est plus aujourd’hui proposée en construction ou en rénovation.

Le double vitrage, est constitué de deux plaques de verre séparées par un espace rempli d'air ou de gaz, généralement de l'argon. Cet espace intercalaire agit comme un isolant, réduisant considérablement, grâce aux couches peu émissives, les pertes de chaleur et offrant une meilleure isolation phonique par rapport au simple vitrage. Le double vitrage avec couche bas émissive et gaz est aujourd'hui la norme dans la plupart des nouvelles constructions et des rénovations.

Le triple vitrage va encore plus loin en ajoutant une troisième plaque de verre, offrant ainsi une isolation thermique encore meilleure. Il est particulièrement adapté aux régions très froides. Cependant, son poids et son encombrement plus important nécessite des menuiseries adaptées et son coût est généralement plus élevé. Enfin, on constate également une empreinte carbone plus lourde.

Le choix entre un double ou triple dépendra des besoins spécifiques en matière d'isolation, du budget et des préférences esthétiques. Chaque option a ses avantages et ses inconvénients, et il est essentiel de bien évaluer ses besoins avant de prendre une décision. En la matière, tout est ici question d’équilibre.

Optimiser le vitrage pour la rénovation des logements

Lorsqu'il s'agit de rénover un logement, l'optimisation du vitrage est une étape cruciale pour améliorer le confort intérieur, réaliser des économies d'énergie et augmenter la valeur du bien immobilier. Un vitrage inadéquat ou obsolète peut entraîner des déperditions thermiques importantes, augmenter les coûts de chauffage et réduire le confort acoustique.

Tout d'abord, une évaluation approfondie de l'état actuel du vitrage est primordiale. Si vos fenêtres sont anciennes et dotées de simple vitrage, envisagez sérieusement une mise à niveau. Bien que le double et le triple vitrage garantissent une isolation thermique de base, les innovations récentes dans le domaine du vitrage vont bien au-delà. Chez Saint-Gobain Glass, nous proposons des vitrages à couches avancées comme ECLAZ® ZEN et ECLAZ® SUN.

Ces produits offrent non seulement une excellente isolation thermique, mais aussi un contrôle solaire optimal, minimisant les pertes de chaleur pendant les mois d'hiver et protégeant efficacement contre la chaleur excessive en été.

ECLAZ® ZEN est un vitrage innovant de Saint-Gobain Glass qui allie esthétique et performance. Voici ses principaux avantages :

  • Esthétique exceptionnelle : ECLAZ® ZEN présente une faible réflexion extérieure et une transparence claire et neutre, offrant ainsi un rendu visuel naturel et agréable.
  • Économies d'énergie : grâce à ses propriétés uniques, ECLAZ® ZEN permet de réaliser d'importantes économies d'énergie. Il offre un contrôle solaire optimal, réduisant ainsi la nécessité de recourir à la climatisation en été. De plus, sa capacité à augmenter l'apport en lumière naturelle diminue le besoin d'éclairage artificiel, entraînant des économies d'électricité. En matière d'isolation thermique, ECLAZ® ZEN est presque trois fois plus performant que le double vitrage ordinaire.
  • Durabilité : l'utilisation d'ECLAZ® ZEN dans le double vitrage permet de compenser l'énergie utilisée pour sa production en seulement trois mois, avec une durée de vie estimée à trente ans. Cela contribue à une réduction significative des émissions de CO2 sur toute sa durée de vie.
  • Optimisation de la lumière naturelle : ECLAZ® ZEN offre une transmission lumineuse exceptionnelle, améliorant ainsi le confort des espaces intérieurs. La lumière naturelle a des effets bénéfiques prouvés sur l'humeur, la productivité et la santé en général.

ECLAZ® SUN est un vitrage de pointe conçu par Saint-Gobain Glass, offrant une combinaison unique de contrôle solaire et d'isolation thermique. Voici ses avantages majeurs :

  • Confort d'été : ECLAZ® SUN est conçu pour bloquer 62 % de l'énergie solaire, garantissant ainsi une réduction significative des surchauffes pendant les mois chauds. Cela permet de profiter pleinement des grandes baies vitrées sans compromettre le confort intérieur.
  • Confort d'hiver : ce vitrage offre une isolation thermique renforcée, avec une émissivité très faible de 1 %. Il atteint une performance d'isolation exceptionnelle en double vitrage, limitant ainsi les déperditions de chaleur pendant les mois froids.
  • Confort visuel : ECLAZ® SUN assure une luminosité agréable en intérieur. Il limite les entrées d'énergie solaire, réduisant ainsi le besoin de protections extérieures comme les volets ou les stores. Cela permet de profiter d'une vue dégagée tout en bénéficiant d'une lumière naturelle confortable.

Il est également possible d'opter pour des vitrages à contrôle solaire, particulièrement utiles pour les logements exposés au soleil. En plus de remplir leur rôle de véritable écran solaire comme le ferait par exemple un store banne, ils permettent en vitrages feuilletés de filtrer les rayons UV, tout en conservant une vue dégagée. On évite ainsi de vivre avec les volets ou les stores fermés dans la journée, on ne dépense plus d’énergie à refroidir intensément ou à créer une lumière artificielle. Bref, on profite d’un vrai confort !

Au-delà des vitrages à couches évoqués précédemment, qui constituent la base essentielle pour une performance et une efficacité énergétique optimales, d'autres options peuvent être intégrées pour enrichir l'expérience utilisateur. Par exemple, pour les logements situés dans des zones sujettes au bruit, comme près d'une route animée ou d'un aéroport, l'ajout d'une option acoustique à ces vitrages de base peut considérablement améliorer le confort sonore des résidents. Cette spécificité est conçue pour minimiser les perturbations sonores extérieures.

Enfin, lors de la rénovation, il est crucial de s'assurer que les menuiseries sont en bon état et adaptées au type de vitrage choisi. Une menuiserie défectueuse ou mal isolée peut compromettre les performances du vitrage.

Demander un devis : les étapes et considérations

Demander un devis pour le vitrage de fenêtre est une étape cruciale pour garantir une installation de qualité au meilleur prix. Cela permet d'avoir une idée claire des coûts associés, des matériaux utilisés et des services proposés par le professionnel. Voici les étapes à suivre et les éléments à considérer lors de cette démarche :

Définir ses besoins : avant toute chose, il est essentiel de savoir ce que l'on recherche. Souhaitez-vous un double vitrage très performant ou un triple vitrage ? Avez-vous des préférences en matière d'isolation phonique ou thermique ? Etes-vous conforme aux réglementations de plus en plus exigeantes dans le neuf, ou vais-je ainsi pouvoir faire évoluer mon « étiquettes DPE » ? La clarté de vos besoins facilitera la communication avec le professionnel.

Recherche de fournisseurs : il est recommandé de contacter plusieurs entreprises ou artisans spécialisés dans le vitrage. Cela vous permettra de comparer les offres et de choisir celle qui correspond le mieux à vos attentes. N’hésitez pas aussi à vous rendre sur le site de lamaisonsaintgobain.fr pour être mis en relation avec un artisan recommandé.

Demande de devis : lorsque vous contactez un professionnel, soyez précis dans votre demande. Fournissez toutes les informations nécessaires concernant les dimensions, le type de vitrage souhaité et les éventuelles particularités de l'installation.

Analyse du devis : une fois le devis en main, examinez-le attentivement. Assurez-vous qu'il détaille correctement tous les produits (fenêtres, vitrages, type de mise en œuvre...), les coûts, y compris la fourniture, la pose, les éventuels frais supplémentaires et la TVA. Vérifiez également la durée de validité du devis.

Vérification des références : il peut être utile de demander des références ou des témoignages d'anciens clients pour s'assurer de la qualité du travail du professionnel.

Négociation : n'hésitez pas à discuter du prix ou des services proposés. Certains professionnels peuvent être ouverts à la négociation, surtout si vous avez des devis concurrents à présenter.

Validation : une fois que vous avez choisi un professionnel et que vous êtes satisfait du devis, il est important de le valider rapidement pour fixer une date d'intervention.

Pour des vitrages de fenêtre de qualité, choisissez l'expertise et l'innovation de Saint-Gobain Glass et notamment de sa nouvelle gamme ECLAZ®, avec ECLAZ® LUMI qui privilégie la lumière, ECLAZ® ZEN qui est généralement le juste équilibre ou ECLAZ® SUN qui met en avant la protection solaire lorsque cela s’avère nécessaire. Faites le pas vers un habitat plus confortable, esthétique et éco-responsable. Demandez dès maintenant votre devis personnalisé !